Le Vin du Cilaos ou comment réhabiliter le vin à la Réunion

J’ai la chance de passer une semaine sur l’île de la Réunion. Bien sûr, outre les magnifiques randonnées disponibles à partir du cirque de Cilaos niché entre 600 et 1300 mètres d’altitude, je n’ai pas pu m’empêcher d’aller rendre visite au Chai de Cilaos.

chai-de-cilaos

Cilaos, premier vignoble européen dans l’hémisphère sud

Discrète, au fond d’une rue sans signalisation, sa coopérative, constituée de 20 viticulteurs, vous attend tous les jours sauf le dimanche depuis 1992. Et pourtant, elle a de quoi être fière ! Elle est à l’origine des premières vendanges sur l’île de cépages nobles, comme le chenin, le malbec et le pinot noir. Par ailleurs, sa production bénéficie de l’appellation « Vin de Pays de Cilaos » depuis 2004. Ce vignoble est le plus haut de France et les vendanges, en décembre et janvier, toujours les premières de l’année !

Des vignes travaillées à la main sur des sols volcaniques

Le chemin fut long. En effet les vignes sont arrivées à la Réunion en 1771 avec les premiers colons, en même temps que le blé, mais n’ont guère dépassé la ville de Saint-Louis et la production est restée très artisanale. Il a fallu attendre l’audace, la ténacité et la passion de certains agriculteurs dans les années 1970 pour réhabiliter la vigne dans cette partie de l’île en fondant tout d’abord la coopérative, le Chai de Cilaos et en luttant contre le relief accidenté local.
Sélection des cépages, choix des terrains, outils de production adaptés, recherche de la qualité sont les ingrédients qui permettent de produire 30 000 bouteilles/an à partir de 5 cépages répartis sur 13,5 hectares.

visite-chai-cilaosVotre visite oenotouristique dans le chai réunionnais

Côté dégustation, on préfère le blanc et le rosé, encore un peu trop sucrés. Le rouge n’est pas encore assez équilibré. Mais nous sommes confiants même si l’équilibre dans cette zone volcanique n’est pas évident à atteindre.
Néanmoins, c’est avec plaisir que les visiteurs découvrent les vins, les dégustent et rencontrent les viticulteurs sur place. Une activité de promenade dans les vignobles est même prévue l’année prochaine, nous a-t-on dit !

▶ Et vous, avez-vous déjà goûté du vin réunionnais ? Qu’en avez-vous pensé ?